Le groupe Partouche ne proposera plus de poker en ligne

Alors que le poker en ligne semble s’essouffler et subir le quasi duopole constitué par Winamax et PokerStars. Le groupe Partouche se retirera définitivement du poker en ligne le 17 juin 2013.

Un secteur pas rentable pour Partouche

Si le groupe Partouche a décidé de se retirer du poker en ligne, c’est pour le manque de rentabilité. En effet, président directeur, Fabrice Paire estime que « même à moyen terme », la rentabilité ne sera pas obtenue. Perdant trop d’argent, le groupe décide donc d’arrêter son activité de poker en ligne. Il devrait notamment se recentrer sur son activité de casino, mais également sur ses hôtels, restaurants, thermes et autres loisirs.

Pourtant, Partouche était l’un des premiers à voir obtenu l’agrégation de l’Arjel autorité de régulation des jeux en ligne) suite à l’ouverture à la concurrence du poker en ligne. Mais au bout de 3 ans d’activité, le groupe n’est toujours pas rentré dans ses frais. A partir du 17 juin, il ne proposera donc plus de poker en ligne en France. Les joueurs voient leur compte être redirigé vers MyPock.fr. Néanmoins, il sera toujours présent en Belgique via ses partenariats avec Bwin et WMS.

Un marché écrasé par les grands sites

Le groupe Partouche reproche le fait qu’en France le Poker en ligne ne puisse pas être proposé uniquement par les opérateurs de casinos. Il dénonce le fait que de grands sites ont pu agir illégalement depuis des pays étrangers avant que le marché ne soit ouvert en France. Cela leur aurait permis de regrouper une immense cagnotte et d’étouffer la concurrence. On pense notamment aux deux sites que sont Winamax et PokerStars et qui représentent à eux seuls, 75 % du marché français. De plus, le groupe Partouche ajoute que ces mêmes sites profitent de leur siège social hors de France et donc d’avantages fiscaux.