Le PMU, de nombreuses ambitions

Malgré de bons résultats en 2012, le PMU ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Au contraire, ses ambitions sont nombreuses que ce soit au niveau des paris hippiques, sportifs et du poker en ligne.

Faire face à la diminution des paris hippiques

En 2012, le PMU a dégagé un résultat net de 865 millions d’euros. Son chiffre d’affaires a quant à lui été de 10,5 milliards d’euros, un résultat en hausse de 2,5 % par rapport à l’année précédente. Cependant, malgré ces bons résultats le PMU doit faire face à une diminution du nombre de paris hippiques. En quelques années ils sont passés de 13 % de Français à 10 %. Rien qu’en 2012, ils ont diminué de 1,1 %.

Le PMU souhaite donc inverser la tendance.

Pour cela, il compte sur une modernisation des bars-tabacs, mais il souhaite également mettre en place ses propres points de vente, les PMU City. De même, il veut être plus présent dans les stations-services ainsi que dans les endroits avec une clientèle plus jeune tels que les Starbucks.

Un développement à l’international

D’ici les prochaines années, le PMU souhaite aussi se développer encore plus à l’international. Alors que les activités à l’étranger représentent actuellement 2 % de la marge nette, le PMU espère qu’en 2020 elles représenteront 10 %.

Cela concerne principalement l’Europe même si d’autres pays étrangers sont surveillés de près.

Les paris sportifs et le poker en ligne

Concernant les autres activités du PMU, paris sportifs et poker en ligne, des objectifs précis sont également prévus. Pour le poker en ligne, le PMU espère bien doubler sa part de marché dans les prochaines années, pour atteindre 15 %.

Au niveau des paris sportifs, alors que le PMU est actuellement deuxième en France, il souhaite devenir le leader de ce marché.