Blackjack

woman in casino

Apparu au XVIIIe siècle en Angleterre, le blackjack connaît rapidement un grand succès dans les casinos parisiens. Egalement appelé 21, il tire son nom de la combinaison déterminée comme étant la plus forte et représentée par une main composée d’un as et d’un 10 ou d’une figure, permettant de réaliser un score de 21 points ; celle comportant le valet de pique étant qualifiée de blackjack, appellation issue du bonus qu’elle constituait, au moment de son arrivée aux États-Unis, et abandonné depuis, même si cette dénomination est restée pour qualifier ce jeu, aujourd’hui.

Règle et principe du blackjack

Le blackjack est donc un jeu opposant la banque et jusqu’à sept joueurs,
le but étant d’approcher le plus possible le score de 21 points sans toutefois le dépasser

Les valeurs des cartes :

  • les cartes de 2 à 10 prenant ici leur valeur nominale
  • les figures rapportant, quant à elles, 10 points
  • l’as valant, au choix du joueur, 1 ou 11 points.

Le jeu commence …

Le joueurs : La partie débute lorsque le croupier distribue deux cartes à chaque joueur, l’une reposant face visible sur la table, chaque joueur devant alors décider, en fonction de ces informations, s’il souhaite disposer d’une carte supplémentaire pour tenter de rapprocher son score de 21 points. (attention de ne pas dépasser 21, sinon c’est perdu)
Le croupier : représentant la banque devant, pour ce qui le concerne, continuer à tirer les cartes jusqu’à ce que le score réalisé soit compris entre 17 et 21,

le vainqueur :  étant celui dont le score est plus le plus proche de 21 points (ou égale à 21 points)

Notre petit conseil spécial blackjack

  • système assurance : au tirage des deux premières cartes, certains choix s’offrent alors au joueur, il lui est ainsi possible, si la carte visible de la banque est un as, de contracter une assurance, permettant ainsi, au cas où celle-ci réaliserait un blackjack, de limiter la perte.
  • Séparation du jeu : lorsque le joueur dispose de deux cartes de même valeur, celui-ci peut aussi décider de séparer le jeu en deux, lui donnant alors la possibilité de jouer deux coups à la fois.
  • Doubler la mise : enfin, si le joueur considère son jeu comme étant particulièrement intéressant, il peut aussi décider de doubler sa mise, afin d’augmenter d’autant ses gains potentiels.

Particulièrement répandu dans les casinos et relativement accessible, du fait de ses règles simples, le blackjack a fait l’objet d’un certain nombre d’études, aboutissant à la mise en place de certaines méthodes permettant de tricher, à l’image du comptage de cartes rendu célèbre, en 1963, par le mathématicien Edward Oakley Thorp, et ayant aboutissant à l’ajout de jeux de cartes supplémentaires, raison pour laquelle les casinos français proposent, à présent, de jouer au blackjack avec 312 cartes.

Particulièrement facile d’accès le blackjack reste, pour les débutants, l’un des jeux de casino les plus attrayants, même si la maîtrise complète de celui-ci demande une grande pratique.